Qu’est-ce que le Matte Painting ?

Installé confortablement devant ce film (peut-être même avec les pop-corns), vous vous demandez comment sont créés tous ces décors que vous apercevez au loin, là. Technique phare pour obtenir des décors de rêve, le Matte Painting permet aussi de modifier un paysage environnant déjà existant. Eh oui, tout ça pour le plus grand plaisir du spectateur, qui peut s’évader et rêver ici, là-bas. Ailleurs. On vous explique. 

Histoire du matte painting 

 

Depuis toujours, les réalisateurs ont à cœur de sublimer les plus belles histoires à l’écran et nous transmettre des émotions toujours plus fortes (que notre cœur batte la chamade, quoi). Et le Matte Painting n’est pas arrivé en même temps que les ordinateurs, mais bien avant. 

En effet, traditionnellement, le Matte Painting se faisait le plus souvent avec des peintures réalisées sur de grandes plaques de verre. En 1907, Norman Dawn utilise pour la première fois la technique de Matte Painting dans le film « Missions of California ». L’église, un peu trop vieille et abîmée, mérite un coup de lumière pour être bien intégrée dans l’histoire : une énorme plaque de verre est placée devant la caméra, sur laquelle un artiste venait peindre les parties manquantes avec un coup de pinceau millimétré. On appelait d’ailleurs ça davantage le « Glass Painting ». Et la lumière fut…

 

Crédit : cinépatas.com

 

L’ordinateur commence à être utilisé en 1985 seulement, et le premier digital Matte Painting est fait par Chris Evan dans le film « Le Secret de la Pyramide ». En 1990 c’est le film « 58 minutes pour vivre », qui utilise un Matte Painting traditionnel composé numériquement pour la première fois. Le Matte Painting devient alors un incontournable du cinéma. 

On notera un Matte Painting réalisé entièrement à la main, qui est un des derniers (et pas des moins titanesques, c’est le cas de le dire) : celui du film Titanic en 1997. 

Aujourd’hui, le Matte Painting se base essentiellement sur des photomontages, grâce à des logiciels de retouches comme Photoshop. 

Voilà, vous savez (presque) tout. 

Qu’est-ce que le Matte Painting aujourd’hui ?

 

Le Matte Painting est une technique véritablement artistique. Très concrètement, elle permet au réalisateur de : 

  • créer un univers neigeux en plein été (pourquoi pas), 
  • mettre une piscine en pleine forêt (vous seriez bien content),
  • créer des gratte-ciel en plein Paris (petit tour dans le futur),
  • créer des décors de science fiction (on adore), 
  • créer des paysages fidèles aux imaginations les plus farfelues et aux rêves les plus fous (les folies sont les seules choses que l’on ne regrette jamais).

Bref, vous l’aurez bien compris, le matte painting permet de faire voyager le spectateur dans un univers fictif et différent, tout en se rapprochant au maximum de la réalité (manquerait plus qu’on n’est pas l’air crédible). En résumé, un vrai travail d’artiste, en toute subtilité. 

 

Crédit : backsidepixels.com

 

Comment c’est fait, plus concrètement ?

À partir d’une photo par exemple (de très bonne résolution), vous pourrez ajouter des éléments créés tout en gardant la perspective. Il convient aussi de respecter les règles de la composition.

Quésaco ? Pour les connaisseurs, puisque cela constitue des années de travail, il s’agit de la règle de la balance, des trois tiers (horizontaux et verticaux) et du Nombre d’Or notamment. Ensuite, il convient de détourer les éléments du décor à l’aide de calques, travailler le ciel, la lumières, les contrastes, les détails, pour donner une ambiance bien particulière. Il faudra aussi travailler soigneusement les formes à partir de leurs contours, les textures, la correction colorimétrique, les logiciels 3D, de compositing, mettre des effets, des paillettes, de la neige, tout ça tout ça. 

Comment devenir Matte Painter ? 

 

Tout d’abord, pour devenir matte painter, il faut réellement avoir une petite fibre artistique et aimer le côté créatif. C’est VOUS qui créerez un environnement intérieur ou extérieur en arrière plan, et qui ferez voyager les spectateurs. Une formation spécifique est fortement recommandée, notamment pour acquérir les nombreuses connaissances techniques nécessaires et la maîtrise des logiciels ad hoc. 

Le matte painting étant l’une des étapes de fabrication d’une œuvre d’animation, son enseignement est dispensé au sein des écoles d’animation. Les bases (perspective, proportion, colorimétrie par exemple) peuvent néanmoins s’apprendre dans tout autre école d’art.

Il convient de noter qu’un réseau d’écoles d’animation, baptisé Réseau des Écoles françaises de Cinéma d’Animation (RECA) a été créé à la demande du Centre National du Cinéma et de l’image animée : il regroupe 25 écoles qui se sont engagées à fournir une information claire et vérifiée sur leur offre de formation www.reca-animation.com.

Les jeunes diplômés entrent directement au poste de Matte Painter. Les embauches se font principalement sur test.

Le Matte Painting connaît d’importantes évolutions dues au numérique et aux techniques 3D : plus besoin d’être autant expert en dessin qu’avant, le salarié doit en revanche maîtriser de plus en plus de logiciels. Il devra intervenir sur de plus en plus d’étapes avant et après le Matte Painting : concept, lay-out, modeling, lighting, surfacing, texturing, pré-compositing. 

Le Matte Painter dépend de l’équipe « décors ». En effet, il travaille sous la responsabilité d’un chef Matte Painter, qui lui est placé sous l’autorité du superviseur du Matte Painting ou des effets visuels. 

Comme dans toute production, moins les projets sont importants, plus la chaîne hiérarchique est courte. Ainsi selon l’envergure des projets, le Matte Painter peut être en relation directe avec le directeur artistique, le production designer ou le chef décorateur, mais très rarement avec le réalisateur.

Le Matte Painting est une technique d’effets spéciaux presque aussi vieille que le cinéma, qui, comme l’art, se doit d’être subtile, sans trop en faire, tout en nous en mettant plein les yeux. Si sublimer l’arrière plan des scènes de cinéma avec réalisme est votre passion, lancez-vous ! Comme les étoiles, les possibilités sont infinies…