Coronavirus et déconfinement : séries, films, plateaux TV, vers la reprise des tournages !

Avec la crise du Coronavirus, les tournages divers et variés de séries, films, chaînes et plateformes se retrouvent petit à petit à court de contenu audiovisuel. Ainsi, fleurissent sur les chaînes des séries au bout de leurs épisodes ou des rediffusions de vieilles émissions. Par ailleurs, les tournages de films devant sortir cet été ne sont pas terminés. Mais, bonne nouvelle, le déconfinement devrait permettre une reprise positive et un retour au travail et sur les plateaux ! Le cas contraire, le Gouvernement a aussi annoncé de bonnes nouvelles concernant les tournages qui seraient annulés. 

Des tournages à l’arrêt depuis 2 mois 

La fermeture des salles de cinémas n’aura pas été la seule conséquence sur la vie des films. En effet, plus largement, les tournages sont aussi à l’arrêt pour les séries, les émissions et toutes les plateformes qui n’ont plus grand chose à proposer en matière de contenus. En effet, la crise du Coronavirus a eu un impact sans précédent sur la production télévisuelle. 

Pour citer quelques exemples, côté cinéma, en France, l’adaptation par Fred Cavayé (Le Jeu) de la pièce de Jean-Philippe Daguerre aux quatre Molière, Adieu Monsieur Haffmann, avec Daniel Auteuil, Sara Giraudeau et Gilles Lellouche, est arrêtée. Le tournage des premières scènes avait pourtant débuté dans le XVIIIe arrondissement de Paris, quartier Montmartre, avec pour décor la reconstitution de la période de l’Occupation, époque de l’action. Les lieux sont d’ailleurs restés en l’état, ce qui a fait tourner de nombreuses photos sur les réseaux sociaux.

Crédit : Arthuro Peduzzi

Par ailleurs, au bout de cinq semaines, le tournage de Envole-moi de Christophe Barratier (Les Choristes) s’interrompit également, à 21 jours du bouclage.

Côté séries françaises, notons l’arrêt du tournage Un si grand soleil dont France 2 a fermé le plateau. TF1 a stoppé celui de Demain nous appartient. Ces deux séries étaient tournées à Montpellier. Si la chaîne privée continue la diffusion de sa série avec les épisodes déjà réalisés, la chaîne publique l’interrompt pour privilégier l’information. Pour TF1, la poursuite de la réalisation de Je te promets (adaptation française de la série américaine This Is Us), et celle de Gloria (Keeping Faith aux USA), sont stoppées. 

La bonne nouvelle ? Les plannings sont déjà remplis puisque les acteurs, réalisateurs et techniciens sont déjà sollicités et les plannings serrés, ce qui reste positif. 

Une reprise des tournages dans l’audiovisuel à partir du 11 mai 

 

En effet, la reprise dans le monde audiovisuel devrait avoir lieu à partir du 11 mai, ce qui est bon pour le secteur, l’activité et l’emploi. Il convient de noter toutefois que ce sont les sociétés de production qui devront prendre les décisions, en fonction des mesures gouvernementales, et non les diffuseurs. Les plannings et plans de travail devront bien sûr être revus intégralement. 

Pour les chaînes françaises historiques 

TF1, France Télévisions, M6, etc. attendent les règles de déconfinement, mais les nouvelles sont bonnes. En effet, la ville de Paris, en accord avec la préfecture de Police, a arrêté les conditions dans lesquelles les tournages pourront se dérouler dans la première phase de déconfinement, autorisant une reprise au 11 mai. Le producteur Jean-Luc Azoulay, à la tête de la série Les Mystères de l’amour sur TMC a annoncé une reprise du tournage de la saison 23 fixée au 12 mai. Les équipes techniques et acteurs devront être équipés de masques et de gants afin de garantir au mieux leur sécurité, même si le producteur s’interroge encore sur d’éventuels tests pour les acteurs, qui devront être « démasqués » lors des tournages des prises. 

Chez M6, le patron des programmes et des antennes du groupe Thomas Valentin a indiqué dans les colonnes du JDD : « Nous sommes dans l’incapacité de mettre à l’antenne, entre octobre et janvier, quelque nouveauté que ce soit ». Ceci est compréhensible, puisque ces diffusions auraient été le fruit des tournages qui n’ont pas eu lieu à cause du Covid-19. Malgré une reprise des tournages, il y aura donc bien sûr un décalage quant à la diffusion des programmes. 

Pour France Télévisions, Takis Candilis, numéro 2 de France Télévisions, s’est exprimé dans le Parisien-Aujourd’hui en France quant aux nouveautés de France Télévisions après le 11 mai. « On a besoin de comprendre, de remettre du lien, d’être émerveillé » dit-il. En effet, la chaîne a déjà privatisé le Théâtre du Châtelet à partir de la mi-juin pour y tourner des spectacles, notamment des pièces qui seront diffusées sur les antennes de France Télévisions tout l’été, à partir de la fin juin. Une soirée musique classique est aussi prévue avec le violoncelliste Gautier Capuçon, au profit de la fondation Hôpitaux de Paris-Hôpitaux de France. La fête de la musique aura aussi lieu avec une soirée en prime time sur France 2, pour soutenir les artistes et les festivals. 

Quant à la reprise des tournages de France Télévision, elle se fera à partir des 16 et 17 mai : « 20h30 le samedi » et « 20h30 le dimanche » de Laurent Delahousse reviendront et seront exclusivement consacrés à la culture. Le 21 mai, il y aura « Le Grand Échiquier ». « La Grande librairie » sur France 5 reprend en studio, nous allons tourner 8 numéros inédits ». Concernant les jeux, notons l’enregistrement de N’oubliez pas les paroles de Nagui qui devrait reprendre au 11 mai et Fort Boyard dont le tournage devrait aussi avoir lieu cet été, tous masqués !

Takis Candilis / Crédit : Le Parisien

Notons que ces bonnes nouvelles sont primordiales pour le monde de l’audiovisuel, mais aussi pour les téléspectateurs. 

Pour les plateformes de streaming 

Il convient de noter que Netflix, Amazon ou encore Disney+ n’ont pas connu la crise. En effet, le confinement fut une véritable opportunité en matière de hausses des abonnements ! C’est d’ailleurs dans ce contexte que Disney+ a été lancé partout en Europe fin mars et début avril chez nous, pouvant annoncer le chiffre de 50 millions d’abonnés dans le monde six mois après son lancement. Ceci constitue un record inédit qu’ils ne pensaient pas atteindre si vite !

Malgré cette concurrence notable, Netflix se dit ne pas être inquiet sur les mois à venir, puisque son directeur des contenus, Ted Sarandos, a assuré dans une conférence en ligne adressée aux investisseurs que le calendrier de sorties 2020 devait et allait être respecté avec de nombreux programmes déjà en boîte. « Nos films et séries prévus pour 2020 sont pour la plupart déjà prêts à être diffusés ou en post-production. Pour The Crown par exemple, on en est aux touches finales donc la série sortira bien cette année », s’est-il félicité. « C’est très compliqué bien sûr mais c’est aussi remarquable : beaucoup de contenus vont être terminés depuis les salons, les chambres et les cuisines des équipes, partout dans le monde ! », ce qui prouve aussi l’efficacité du télétravail pour certains métiers de l’audiovisuel. 

En matière de productions françaises, Damien Couvreur, le directeur des séries originales, a assuré au Figaro que tous les projets en pré-production, production ou en développement -une vingtaine- vont se poursuivre, notamment la saison 2 de Family Business, ainsi que Arsène Lupin avec Omar Sy en gentleman-cambrioleur.

Un fonds d’indemnisation pour les tournages annulés 

Si, toutefois, certains tournages étaient annulés sans pouvoir reprendre, Emmanuel Macron a annoncé mercredi 6 mai la création d’un fonds d’indemnisation « temporaire », le secteur n’étant pas assuré contre les pandémies. « On va mettre (les assureurs, les banques) devant leurs responsabilités », a affirmé le Président, visant une reprise des tournages « au cas par cas » fin mai. 

Les plateformes à contribution pour la création audiovisuelle française

Concernant l’audiovisuel, première branche du secteur culturel, le président a plaidé mercredi 6 mai pour la transposition « avant la fin 2020 » de la directive européenne SMA (services de médias audiovisuel). En effet, cette réglementation prévoit notamment un rééquilibrage des règles entre les chaînes de télévision, soumises à de nombreuses obligations, et les plateformes en ligne, en les faisant participer à la création audiovisuelle française.

Côté Gouvernement, les nouvelles sont donc également bonnes concernant les tournages : des fonds d’indemnisation seront mis en place en cas d’annulation et une incapacité de reprendre. Plus largement, une vraie aide gouvernementale est apportée au secteur de la culture et des intermittents, ce qui laisse entrevoir une vraie éclaircie pour le monde de l’audiovisuel. Enfin, si le Président a aussi annoncé des aides pour la musique et les festivals, les incertitudes pour le monde du spectacle, les festivals et les concerts restent grandes. Ceci ne peut que nous rendre nostalgiques : cette part d’étoiles nous manque à tous, et on croise les doigts pour qu’elle refasse partie de notre ciel, très vite…